La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Syndicats > Occitanie > CGT-UT2J • Université Toulouse-Jean Jaurès > Non aux agressions d’extrême droite et aux violences policières sur les campus (...)

Syndicat CGT FERC Sup - CGT-UT2J • Université Toulouse-Jean Jaurès

Non aux agressions d’extrême droite et aux violences policières sur les campus universitaires

lundi 26 mars 2018

► Envoi d’un commando de plusieurs personnes cagoulées et armées de bâtons contre des étudiant•e•s à Montpellier :

► Envoi des CRS dans la fac de Bordeaux :
Le Monde · A l’université de Bordeaux, l’évacuation d’étudiants par des CRS jette le trouble

► Intervention de la police et les menaces du vice-président de Lille 3 lors de la conférence d’Edouard Louis et Geoffroy de Lagasnerie à Lille 3 :
La Voix du Nord · La police intervient lors d’une conférence à Lille 3

► Policiers armés de fusils d’assaut lors d’une manifestation étudiante à Nantes :
Secours Rouge · Des policiers armés de fusils d’assaut lors d’une manifestation

► Intervention policière à l’Université de Grenoble lors du colloque « De Frontex à Frantex » :
Communiqué intersyndical Université Grenoble Alpes

Au fil des mois, des semaines et des jours, nous devons constater que les expressions d’extrême droite, haineuses, racistes, identitaires et xénophobes, sont suivies d’actes de violence.

À Montpellier, c’est un commando cagoulé et armé de bâtons qui a évacué avec une violence extrême les étudiant·e·s qui occupaient pacifiquement un amphithéâtre.

Ailleurs, ce sont les forces de police qui interviennent avec une violence disproportionnée et injustifiées pour faire régner un climat de peur au sein de la jeunesse opposée à la politique du gouvernement.

Avec son Union nationale, le syndicat CGT FERC Sup de l’UT2J réaffirme son attachement aux franchises universitaires et condamne avec la plus grande fermeté les actes de violence et la répression dont sont victimes les personnels et étudiant·e·s qui s’opposent et luttent contre la politique menée par le gouvernement : restrictions budgétaires, restructuration du service public d’enseignement supérieur et de recherche, attaque de la Fonction publique et tri social avec l’instauration de la sélection à l’entrée à l’université.

Ni la répression policière ni les agressions d’extrême droite ne nous ferons reculer et nous poursuivrons la lutte contre cette politique.

Nous mettons en garde l’administrateur provisoire, le recteur et la ministre contre toute tentation d’utilisation de la force pour « normaliser » la situation à l’université Toulouse Jean Jaurès qui engagerait notre communauté universitaire dans la voie particulièrement dangereuse de la division et de l’affrontement.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr