La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Syndicat CGT FERC Sup
Grenoble - UGA - G-INP

lundi 19 février 2018

Barrage policier à l’entrée du CA de l’UGA - communiqué des élu·e·s CGT FERCSup, FSU, Solidaires, UNEF et Licorne

La présidence de l’UGA a cru bon, pour la deuxième fois cette année, de devoir faire appel aux forces de l’ordre pour « protéger » la tenue du CA du 16 février 2018 contre les étudiants venus l’interpeller sur la réforme ORE (Orientation et Réussite des Etudiants) et sa mise en œuvre locale.

Plus d’une quinzaine de gendarmes mobiles et de policiers nationaux étaient positionnés devant l’entrée et à l’arrière du bâtiment dans lequel le CA, délocalisé sur le site santé à la dernière minute, devait se tenir.

La décision de la présidence de l’Université de recourir systématiquement aux forces de l’ordre tranche singulièrement avec ses déclarations d’ouverture, de dialogue et de défense de la démocratie, démocratie mise à mal dans la mise en œuvre anticipée du projet ORE sans consultation des conseils de composantes et a fortiori sans prise en considération des motions de départements s’y opposant.

Nous n’avons rien à craindre d’étudiants qui demandent que le débat s’engage et que des clarifications soient apportées par la présidence de l’université sur ses orientations : c’est le sens de la demande portée par les représentants des étudiants en déclaration liminaire du CA de vendredi.

Nous, élus représentants des étudiants et des personnels, refusons - et refuserons - de siéger sous barrage policier. Nous attendons une autre réponse de la présidence face aux demandes légitimes des personnels et des étudiantes.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr