La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Syndicats > Occitanie > CGT-UT2J • Université Toulouse-Jean Jaurès > CHSCT du 12 janvier : pourquoi la CGT n’a pas siégé

Syndicat CGT FERC Sup - CGT-UT2J • Université Toulouse-Jean Jaurès

CHSCT du 12 janvier : pourquoi la CGT n’a pas siégé

lundi 15 janvier 2018

Chères et chers collègues,

Conformément à l’appel de l’assemblée générale du 21 décembre qui demandait aux élu-e-s de ne siéger dans aucune des instances de l’université*, les représentants de la CGT n’ont pas siégé lors de la dernière réunion du CHSCT qui s’est tenue le vendredi 12 janvier.

Le travail du CHSCT ne se substitue pas aux obligations du chef d’établissement en matière de santé et de sécurité sur le lieu de travail qui engagent sa responsabilité. La président doit donc prendre au plus vite toute mesure permettant d’éliminer tous les risques qui ont été portés à sa connaissance, notamment par les différentes inscriptions faites dans les registres SST.

► Suivre l’actualité du mouvement à l’université Toulouse Jean-Jaurès • www.facebook.cgt-utm.net

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr