La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Syndicat CGT FERC Sup
Grenoble - UGA - G-INP

jeudi 21 décembre 2017

Budget initial 2018 de l’UGA : déclaration des élu·e·s CGT au CA

Le budget initial 2018, présenté ce jour en conseil d’administration, contient comme prévu la suite des mesures du Plan de Retour à l’Équilibre, mis en place en 2017 dans des conditions que l’intersyndicale de l’UGA au grand complet avaient déjà dénoncées.

Les conditions de travail et d’étude à l’UGA, déjà profondément dégradées par la fusion et les réorganisations incessantes de services ou de composantes, vont à nouveau être aggravées par les gels de postes prévus par ce nouveau budget. À l’UGA, aujourd’hui, dans certains services, les personnels en arrêt maladie ne sont pas remplacé·e·s. Dans certaines composantes, des étudiant·e·s n’ont plus d’enseignant·e en face d’elles/eux. Dans d’autres composantes, la charge des enseignant·e·s en heures complémentaires est telle qu’elle leur empêche toute activité conséquente de recherche.

Est-ce cela l’excellence ?

Le gouvernement, et la politique d’austérité suivie depuis plusieurs années, portent une lourde responsabilité dans cette situation budgétaire critique. Mais cette responsabilité gouvernementale ne doit pas faire oublier la responsabilité de l’équipe politique de l’université, équipe politique qui s’apprête à se faire reconduire au gré d’arrangements politiciens pris en coulisses. Dans ces conditions budgétaires, il n’est plus possible de continuer, « business as usual », de distribuer des primes de 12000 euros par an à des vice-présidents pourtant co-responsables de la situation actuelle. Il n’est plus possible de décider sur un coin de table de l’augmentation de 500 euros par an de primes au mérite décriées par la majorité des personnels destinataires de ces primes. Il n’est plus possible de continuer, comme avant, les recapitalisations de filiales, les négociations biaisées avec des entreprises détenues par des personnels titulaires de responsabilités liées aux services ou aux produits fournies par ces entreprises.

Pour toutes ces raisons, les élus CGT au CA de l’UGA voteront contre ce budget initial, et appellent les autres administrateurs à faire de même. Ils proposent par ailleurs d’assortir ce vote d’une motion à destination du MESR, visant à établir un rapport de force, éventuellement avec d’autres établissements, de nature à instaurer des conditions plus favorable à l’obtention d’une dotation qui permettrait réellement la mise en œuvre d’une politique d’enseignement supérieur et de recherche publique à destination du plus grand nombre.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr