La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Les dossiers > Les instances > CNESER > CNESER 13 novembre 2017 • Déclaration commune CGT, FSU, UNEF, (...)

CNESER 13 novembre 2017 • Déclaration commune CGT, FSU, UNEF, SUD

lundi 13 novembre 2017

Ce projet de loi organise la fermeture de l’accès de droit des bacheliers à l’enseignement supérieur. Il n’est pas à la hauteur des enjeux de la démocratisation et l’élévation du niveau de qualification de la jeunesse.

  • en permettant la sélection dans les filières en tension c’est à dire dans toutes celles dont le nombre de vœux seraient supérieur aux capacités d’accueil, sans aucune limitation disciplinaire ni obligation de croissance de ces dernières, compte tenu des taux d’encadrement actuel, c’est potentiellement toutes les licences qui pourraient à terme sélectionner ;
  • la croissance du nombre de place dans les filières en tension n’est pas financée dans le budget 2018 ni dans la programmation budgétaire de 2019 et 2020 !
  • en imposant un examen systématique de tous les dossiers c’est une augmentation de la charge de travail des personnels responsables des licences de l’ordre de 1600 ETP soit 100M€ par an ;
  • les parcours spécifiques et autres dispositifs pédagogiques, ne sont pas financés. Ils existaient déjà dans la loi de 2013 et beaucoup ont déjà été mis en œuvre puis abandonnés faute de moyens !
  • les services culturels, sportifs et de santé sont des services publics dont tous les étudiants devraient bénéficier et qui ne devraient pas être financés par des droits d’inscription ‘(qui plus est variable suivant les cycle).

Avec ce projet de loi, le gouvernement tourne le dos à la jeunesse, détériore les conditions de travail des agents. Pour toutes ces raisons, nos organisations voteront contre ce texte.

Signataires
CGT, FSU, UNEF, SUD

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr