La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Vie des syndicats > Provence-Alpes-Côte d’Azur > Université Aix-Marseille > Journée de gréve et manifestation à l’appel de la CGT, FSU, Solidaires, UNL, (...)

Journée de gréve et manifestation à l’appel de la CGT, FSU, Solidaires, UNL, UNEF

jeudi 19 octobre 2017

Il y a une cohérence dans toutes les réformes. Cette cohérence est bien celle de sa stratégie pour transformer la société afin de l’adapter coûte que coûte aux exigences du capital.

L’attaque globale c’est :

  • les ordonnances qui remettent en cause le principe même du contrat de travail, du temps de travail, qui facilitent les licenciements, qui permettent de déroger à la convention collective, qui veulent faire disparaitre CE et CHSCT, tout cela au détriment de nos activités industrielles, de nos emplois, de nos conditions de travail et de vie.
  • un projet de loi de Finances 2018 qui ponctionne les budgets alloués à l’action publique de 15 milliards d’€ :
    • - 7 pour l’État,
    • - 3 pour les Collectivités Territoriales,
    • - 5 pour la Sécurité Sociale,
      tout en baissant les recettes :
    • - diminution des impôts pour les plus riches,
    • - allègement de l’I.S.F,
    • - baisse de l’impôt sur les sociétés.

Tout cela au détriment de nos Services Publics, de leurs missions, avec de nouveaux transferts au secteur privé et même l’abandon de certaines missions.

Pour les fonctionnaires :

    • - 120 000 postes supprimés et 297 pour cette année à Pôle Emploi,
    • - gel du point d’indice,
    • - remise en cause du déroulement de carrière,
    • - réinstauration du jour de carence.
  • S’agissant de la casse de la Sécurité Sociale : la suppression des cotisations salariales de l’Assurance Chômage (comme cela est le cas aussi pour l’Assurance Maladie), remplacée par la hausse de 1,7 point de la CSG, confirme la volonté de modifier le mode de financement de la Sécurité Sociale : rogner les allocations et leur durée d’attribution, mettre en place un financement qui ne serait plus basé sur le salaire socialisé mais étatisé, en appui sur la CSG, où l’État entrerait ainsi directement dans la gestion, c’est ce qui semble se dessiner dans le projet de l’Assurance Chômage mais également pour toutes les branches de la Sécurité Sociale (Maladie, Famille, etc…). Soumettre à contribution les fonctionnaires et les retraités à la CSG, en plus d’avoir des conséquences sur leur pouvoir d’achat, jette les bases d’un autre système de Protection Sociale étendu à tous, différent de notre Sécurité Sociale financée par les richesses produites.

Donc, nous le voyons bien, parler d’attaque globale n’est pas un slogan, c’est bien la nature des politiques menées par ce gouvernement.

Tous ensemble, on peut gagner

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr