La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Vie des syndicats > Provence-Alpes-Côte d’Azur > Université Aix-Marseille > Thématiques > Précaires > Le bilan social a été présenté au CT du 18...

Le bilan social a été présenté au CT du 18...

jeudi 10 novembre 2016

Le bilan social a été présenté au CT du 18 octobre, et au CA du 25 du même mois. Des correctifs ont été distribués en séance au CA, suite à des erreurs et imprécisions relevées en CT.

Où sont passés les 238 titularisés Sauvadet ?

Sur l’introduction « Conditions générales d’emploi et de gestion du personnel », il est écrit « L’effectif de l’établissement a augmenté de 206 agents depuis 2014, soit 2,7%. Cette évolution s’explique par le dynamisme de la recherche au sein d’AMU […] »

Au total depuis 2013, le bilan social annonce 387 agents supplémentaires, 342 ANT et 45 fonctionnaires. Or dans la même période, 238 agents ont bénéficié de la loi Sauvadet, et sont donc sortis des effectifs contractuels en étant titularisés !

D’une part, aux 342 ANT supplémentaires sur deux ans se rajoutent les 238 agents qui ont libérés des postes ANT en étant titularisés, ce qui monte le nombre à 535 contractuels supplémentaires depuis 2013. Le dynamisme de la recherche (+208 contractuels en 2015 d’après le bilan social), est loin d’expliquer l’accroissement des contractuels à l’université !

D’autre part, le bilan annonce 45 postes fonctionnaires supplémentaires, auxquels il faut retrancher les 238 agents titularisés, ce qui implique une perte sèche de 193 postes de fonctionnaires depuis 2013.

Le Président nous a fait savoir qu’il n’avait pas la même interprétation que nous. Nous attendons donc ses explications.

Prime d’intéressement… pour les hommes

Nous attendons aussi des explications sur la prime d’intéressement. Il est indiqué dans le bilan social qu’ » Au sein d’Aix-Marseille université, cette prime d’intéressement est utilisée pour la mise en œuvre de la politique indemnitaire BIATSS, lorsque le plafond légal statutaire est déjà atteint » C’est à dire la ligne « COMPL INDEMNITAIRE RCE » sur votre bulletin de salaire, qui complète dans certains cas la ligne « PR. PART. RECH. SCIENTIFIQUE ».

Dans ce cas, pourquoi les femmes ont un niveau de prime d’intéressement tellement faible ?

Politique indemnitaire 2015

      Femmes          Hommes
Cat. A        97 063 €          131 100 €
Cat. B         2 344 €           77 813 €
Cat. C         7 735 €           18 9236 €

Sachant que les femmes représentent 70% des catégories C et 66% des catégories B.

Rapporté au nombre d’agents (fonctionnaires uniquement), cela représente 9,90 € de prime en moyenne pour une femme catégorie C, et 545,34 pour un homme catégorie C !

Comment est-il possible de donner de tels chiffres dans un bilan social sans aucune explication ?

Est-ce que ça veut dire que les femmes fonctionnaires catégorie C ne sont pas au plafond de la PPRS ? Dans ce cas pourquoi ?

Est-ce que la prime d’intéressement serait utilisée pour autre chose que le complément à ce plafond ?

Suites aux prochains épisodes, avec des focus sur la précarité, l’égalité femme-homme…

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr