La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Les dossiers > Luttes en cours > Interpro > Répression syndicale, quand la justice s’acharne sur les militants (...)

Répression syndicale, quand la justice s’acharne sur les militants !

samedi 8 octobre 2016

Communiqué de l’UD CGT 93 et de la CGT FERC Sup

Ce jeudi 6 octobre, près de 200 personnes se sont déplacées pour soutenir nos 2 camarades inculpés, suite à une action menée le 28 avril en Seine St Denis contre la loi travail.

Le procès de Nicolas P., cheminot et ancien étudiant de Paris 8, militant Solidaires, et Nicolas Jounin, ancien enseignant en sociologie à Paris 8 et militant CGT se sont tenus au tribunal de Bobigny . Pour Nicolas P., la procureure a demandé et obtenu un nouveau renvoi pour le 5 janvier 2017. Ce qui fait tout de même 8 mois de procédure pour un opinel au fond de son sac. Pour Nicolas Jounin, sociologue, malgré les zones d’ombre, la procureure a requis 8 mois de prison avec sursis, en faisant surtout le procès du sérum physiologique trouvé dans sa poche et un tract sur les modalités à prendre en cas d’arrestation, qui, selon elle, seraient des éléments prouvant la volonté d’agresser les forces de l’ordre.

Cela serait risible si tous ces procès de militant-e-s n’étaient l’arbre qui cache la forêt d’une répression politique et syndicale de plus en plus féroce.

Le délibéré de Nicolas Jounin aura lieu le 3 novembre.

Ce gouvernement persiste dans sa volonté de nous intimider et nous dissuader de protester contre la régression inédite que représente la loi Travail. Nous ne cèderons pas !

CGT FERC Sup - CGT UD93

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr