La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Les dossiers > Statuts & Carrières > Carrières > Grilles indiciaires d’évolution des carrières des bibliothécaires

Grilles indiciaires d’évolution des carrières des bibliothécaires

mardi 26 janvier 2016

Page mise à jour en mars 2018.

Les grilles vont évoluer chaque année jusque 2021. Voir pdf joint. Les grilles ci-dessous sont valables jusqu’au 1/1/2019.

Pour plus d’informations sur les bibliothécaires : le statut, le recrutement, l’avancement, nos revendications, ... Consultez notre page sur les bibliothécaires.

Les salaires ou plus précisément les traitements par échelon ou indice

Bibliothécaires Classe normale
EchelonIndice brutIndice majoréTraitement brutDurée dans l’échelon
1 434 383 1 795 € 1 an et six mois
2 457 400 1 874 € 2 ans
3 483 418 1 959 € 2 ans
4 517 444 2 081 € 2 ans
5 557 472 2 212 € 2 ans et six mois
6 600 505 2 366 € 3 ans
7 635 532 2 493 € 3 ans
8 672 560 2 624 € 3 ans
9 712 590 2 765 € 3 ans
10 772 635 2 976 € 4 ans
11 810 664 3 112 € Echelon Final
Bibliothécaires Hors-Classe
EchelonIndice brutIndice majoréTraitement brutDurée dans l’échelon
1 579 489 2 291 € 2 ans
2 626 525 2 460 € 2 ans
3 672 560 2 624 € 2 ans
4 725 600 2 812 € 2 ans
5 778 640 2 999 € 2 ans
6 830 680 3 186 € 2 ans et six mois
7 879 717 3 360 € 2 ans et six mois
8 929 755 3 538 € 3 ans
9 979 793 3 716 € Echelon Final

Pour plus d’informations sur le statut, le recrutement, l’avancement, nos revendications, ... Consultez notre page sur les bibliothécaires.

Position de la CGT

Aux côtés des bibliothécaires, la CGT revendique :

  • La mise en place d’un travail de fond sur l’ensemble de la filière bibliothèque, notamment la catégorie A
  • L’amélioration du déroulement de carrière avec l’augmentation des ratios de promotion dans le corps de conservateur
  • La clarification des missions et fonctions au sein des établissements
  • Une revalorisation des salaires (dégel du point d’indice, intégration des primes dans le salaire)
  • Le renforcement des garanties statutaires et de l’égalité de traitement (mutation, détachement, carrière…)

Précisions, remarques, compléments

  • Ces salaires (oh pardon, ces traitements) sont calculés hors indemnité de résidence, supplément familial de traitement, mutuelle, primes, GIPA ou autre.
  • Les traitements sont calculés au 1/1/2018. Le brut évolue avec le point d’indice, donc il n’évolue pas avec l’inflation... Le net évolue aussi en fonction des cotisations retraites, CSG, CRDS, ... Donc il baisse...
  • L’indemnité de résidence varie de 0% à 3% du salaire brut en fonction du lieu de travail. Par exemple, 3% à Paris, 1% à Lyon et 0% dans la Creuse...
  • L’Indice Brut (IB) sert à l’employeur. Il permet de déterminer à quel échelon doit être classé un agent dans un corps ou cadre d’emploi, en cas de changement de corps, de grade, de détachement, etc.
  • L’Indice Majoré (IM) sert à l’agent ; c’est le point d’ancrage pour le calcul de la rémunération brute (salaire brut = indice majoré * valeur du point d’indice), mais aussi pour les indemnités, telles que le supplément familial de traitement, l’indemnité de résidence et la GIPA.
  • La correspondance entre ces deux indices est indiquée par le « barème A » du décret n° 82-1105 du 23 décembre 1982 relatif aux indices de la Fonction publique.

Références

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr