La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Syndicats > Île de France > Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle > Petites mesquineries le jour de célébration des "grands hommes"

Petites mesquineries le jour de célébration des "grands hommes"

mardi 26 mai 2015

La plupart des services administratifs de l’université situés à la Sorbonne doivent fermer les 26 et ou 27 mai dans le cadre de l’entrée au Panthéon de Germaine Tillion, Geneviève De Gaulle-Anthonioz, Jean Zay et Pierre Brossolette.

Les personnels de l’université travaillant dans ces services ont été « invités » à poser des jours de congés sur leur dotation annuelle.

Le Président de l’Université Paris 1 et les Directeurs des bibliothèques Sainte-Geneviève et Sainte-Barbe, établissements se trouvant dans la même situation, ont su rapidement répondre à leurs personnels en leur octroyant sans contrepartie des jours de congés du fait du caractère exceptionnel, contraignant et précipité d’une telle situation.

Suite à plusieurs interventions syndicales de la FERC SUP CGT et de l’intersyndicale FERC SUP CGT, Force Ouvrière et SNASUB de l’université demandant des précisions de la part du président sur cette situation et dénonçant les « invitations » à prendre des congés sur leur dotation annuelle à des personnels qui ne le souhaitaient visiblement pas, une procédure a été mise en place : à savoir une option de travail à distance pour certains (avec validation du responsable de service) ou un déplacement sur le centre de Censier où une salle de réunion a été réservée pour accueillir les personnels ne désirant pas poser de journée de congés. Il est apparu que jusqu’au jeudi 21 mai, certains personnels travaillant à la Sorbonne n’étaient toujours pas au courant de ces nouvelles procédures qui paraissent tout de même n’être que très peu applicables pour des personnels d’accueil ou des gestionnaires…

Il est tout de même étonnant que des procédures qui ont été mises en place dans des établissements voisins, à savoir l’octroi de journées de congés sans contrepartie aux personnels qui ne peuvent accéder à leur poste de travail durant cette période ne puissent pas l’être à l’université Paris 3 et que des « solutions » intermédiaires si peu satisfaisantes aient été mises en place uniquement pour les personnels ayant indiqué clairement leur refus de poser ces congés ordinaires dans cette situation qui justement ne l’est pas.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr