La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

De très bonnes nouvelles

mercredi 1er avril 2015

Pour info... Ceci a été publié un premier avril. A lire jusque la fin !

Une délégation de la FERC-Sup de Paris 3 a rencontré la présidence aujourd’hui. Suite aux discussions fructueuses qui ont pu être menées, nous avons le plaisir de vous annoncer que toutes nos revendications locales ont été satisfaites ! C’est une grande victoire, d’autant que la mise en place de ces nouvelles mesures ne coûteront rien à l’université...

Un compte rendu exhaustif vous sera prochainement envoyé.
Sachez déjà que :

  • Les collègues BIATSS en CDD depuis plus de 3 ans se verront attribuer un cdi à la date de ce jour. (Voir notre tract)
  • L’enveloppe des primes PEDR attribuées aux enseignant.e.s-chercheur.e.s. (nouveau nom pour la Prime d’Excellence Scientifique) va être redistribuée à égalité à l’ensemble des collègues.
  • Le document Unique de Gestion des Risques, obligatoire à l’université depuis plus de dix ans, va être mis en place très rapidement. Ce point sera à l’ordre du jour de tous les conseils et toutes les réunions de direction, des décharges et des primes vont être attribuées aux assistants de prévention pour la réalisation de ce travail, les chefs de service vont en faire une priorité, ce projet devra être en place avant la nouvelle gestion budgétaire et comptable publique.
  • La direction reporte sine die l’application du nouveau régime indemnitaire RIFSEEP.
  • La direction reporte d’un an les mesures "silence vaut accord" pour permettre à l’ensemble des services de se réorganiser sereinement.
  • L’université a décidé de renoncer à l’adhésion à la Conférence des présidents d’université (CPU) qui coûte 13 000 euros à la fac par an et s’associe à la demande de la FERC SUP pour Retirer l’agrément d’utilité publique de la Conférence des Présidents d’Université (CPU) et redonner toute leur place aux représentants élus au suffrage proportionnel direct dans les instances locales et nationales.
  • L’université va annoncer prochainement le retrait de Paris 3 de la COMUE USPC.

Nous avons pu obtenir des mesures qui vont imposer un réengagement de l’État dans le service public national d’enseignement et de recherche :

  • Les primes des BIATSS vont être réévaluées à la hausse. Calcul envisagé : prendre le meilleur système de prime existant dans la COMUE USPC. Ces primes seront aussi attribuées aux contractuel.e.s.
  • Le nombre de CRCT ( Congés pour Recherches ou Conversions Thématiques ) sera doublé cette année.
  • Dans tous les services où la charge de travail n’est plus tenable, des postes de TITULAIRES seront ouverts.
  • Et enfin, c’est le printemps ! Les postes gelés ces dernières années sont dégelés... (tableau envoyé dans quelques jours)

Perspectives
Nous envisageons, l’an prochain, à la même date, une réunion au ministère pour obtenir :

  • le déblocage du point d’indice,
  • un rattrapage des salaires pour tous de 300 euros par mois,
  • l’abrogation des lois LRU (Pécresse et Fioraso),
  • la fin des COMUE.

A suivre, donc.

FERC SUP CGT PARIS 3, le premier avril 2015

— 
Ferc SUP CGT Paris 3

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr