La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Syndicats > Île de France > Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle > Messagerie, ADE, Picpus, emploi du temps, ...

Messagerie, ADE, Picpus, emploi du temps, ...

jeudi 2 octobre 2014

La messagerie de l’université ne répond plus

Depuis des mois, la messagerie utilisée par l’ensemble des personnels de l’université dysfonctionne de façon récurrente. Les deux serveurs qui hébergent l’ensemble du système de messages semblent avoir atteint depuis un certain temps leur limite : un serveur pour la messagerie étudiant où 8,5 % des personnels ont leur compte et un serveur pour le reste des personnels. Les personnels en charge des serveurs font ce qu’ils peuvent avec les moyens mis à leur disposition.
Depuis la semaine dernière, le serveur étudiant ne fonctionne que par intermittence, empêchant les collègues qui l’utilisent de pouvoir accéder à leur messagerie professionnelle, ce qui entraîne évidemment de très nombreux problèmes dans les services, dans l’exécution de leurs missions et les étudiant.e.s d’avoir accès aux informations de rentrée données par l’université par voie électronique.
Nous avons alerté plusieurs fois le Conseil d’Administration de l’université afin que les moyens nécessaires soient mis en place pour trouver des solutions pérennes : en particulier, des nouveaux moyens humains pour pallier le manque de personnel pour un secteur où chaque difficulté entrave directement le travail de nos collègues, l’efficacité du service public et l’ensemble du système d’information de l’université.
A ce jour, nous attendons toujours une réponse sur ce dossier essentiel pour le fonctionnement de l’université de la part de la direction qui ne semble pas s’émouvoir de cette situation.

Nouveau logiciel d’emploi du temps 

Un nouveau logiciel d’emploi du temps est utilisé pour cette rentrée 2014, proposant une offre de multiples fonctionnalités : meilleures aides à la fabrication des emplois du temps, emplois du temps par étudiant.e, ...
Toutefois, il manque simplement LA fonctionnalité (que possédait l’ancien logiciel) qui facilitait la vie de tous ses utilisateurs : un lien en une du site web de l’université vers l’emploi du temps des salles, des modules et des enseignant.e.s. Le tout sans avoir besoin d’être connecté : en ce début d’année, de nombreux chargé.e.s de cours ou étudiant.e.s n’ont pas encore de compte informatique ou ne savent pas s’en servir. A ce jour, ils ne peuvent connaître le lieu des cours…
Cette fonctionnalité manquante engorge les secrétariats et le pôle d’accueil et on voit les étudiant.e.s errer dans les couloirs à la recherche de leurs cours.

Emploi du temps : les nouvelles maquettes, le manque de locaux

La mise en place des nouvelles maquettes n’est pas sans poser d’innombrables problèmes, avec plus de cours à placer dans le planning que les anciennes maquettes pour lesquelles le taux d’utilisation des salles était déjà de plus de 100%.
Des collègues qui enseignaient habituellement sur deux ou trois jours doivent venir un ou deux jours de plus. Des cours ont été mis sur des temps réservés à la recherche. Et tout le monde a appris son emploi du temps trois jours avant la rentrée.
Les locaux sont déjà surchargés et la direction a pris la décision d’imposer des cours à des horaires plus tardifs. Des enseignements ont vu leurs cours prévus l’après-midi être déplacé de 19H à 21H, souvent sans concertation des collègues concernés. A quand les 3/8 à la Sorbonne Nouvelle ?
Les conditions de travail se dégradent. Nous avons toujours dénoncé la sous dotation en locaux de la Sorbonne Nouvelle et le centre Picpus qui accueillera notre université dans les prochaines années ne répond pas à nos besoins de locaux, déjà tellement insuffisants…

Par ailleurs à propos de Picpus, nous avons appris lors du Conseil d’administration du vendredi 26 septembre que le jury mis en place pour le choix de l’architecte du projet avait tranché la semaine dernière. Ca sera Christian de Portzamparc. Nous espérons que le projet aboutira à une université adaptée à ceux qui y travaillent et qui y étudient. En cette période de rentrée et de manque de salles de cours, nous rappelons que ce bâtiment ne règlera pas ce problème. On n’aura pas plus d’espaces d’enseignement. Des solutions doivent être trouvées pour compléter ce projet.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr