La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Syndicats > Île de France > Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle > Des personnels, moniteurs étudiants qui étaient jusqu’alors contractuels de (...)

Des personnels, moniteurs étudiants qui étaient jusqu’alors contractuels de l’Université, ont vu leur situation se dégrader et leur droit disparaître avec le passage aux RCE à l’Université

lundi 8 juillet 2013

Les moniteurs étudiants bénéficiaient, en effet, jusqu’alors des mêmes droits que l’ensemble des personnels de l’Université, ou tout du moins, de l’ensemble des contractuels, à savoir le paiement de leur salaire en fin de mois, les jours fériés, les congés maladie, le remboursement d’une partie de leur titre de transport et de bénéficier de la restauration collective … Or depuis janvier 2011 et le passage aux Responsabilités et Compétences Elargies, leur situation a été marquée par la fin de leurs droits les plus élémentaires : ils ont ainsi été payés au titre de vacataires sur service fait, avec plus d’un mois de retard ; en fonction de leur bibliothèque de rattachement, ils perdaient aussi une partie de leurs droits.

Une intervention syndicale a permis à ces personnels de retrouver les droits inhérents au statut de personnels contractuels, après plus d’une année : congés maladie, droits aux congés payés, ne pas rattraper les jours fériés, le remboursement d’une partie de leur titre de transport et de bénéficier de la restauration collective, comme tous leurs collègues…

Toutefois, la direction de la Bibliothèque Sainte-Barbe continue toujours de priver ces personnels de droits élémentaires, à savoir, de pouvoir bénéficier de la restauration collective. En effet, la loi imposant à l’employeur de faire bénéficier d’une restauration collective à un salarié travaillant plus de 5 heures quotidiennes, la direction de la BSB impose aux moniteurs des horaires de 5 heures, pour pouvoir de plein droit les priver de cette possibilité.

Il est temps que la direction de la Bibliothèque Sainte-Barbe cesse cette politique injuste visant des personnels parmi les plus précaires de l’université.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr