Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Préavis de grève du 10 au 15 décembre 2018

Signez nos pétitions !

Menu ☰

Accueil > Les dossiers > Statuts & Carrières > Carrières > CAP (Académiques et Nationales) > Résultats de la CAPN ITRF IGE du 19 novembre 2013

Résultats de la CAPN ITRF IGE du 19 novembre 2013

mardi 19 novembre 2013

Vous trouverez dans les documents joints à cet article

Ces tableaux seront validés après vérification et accord du contrôleur budgétaire et comptable

Déclaration préliminaire
des commissaires paritaires CAPN des Ingénieurs d’études RF
19 novembre 2013

Nous tenons à remercier en premier lieu les collègues du service pour la mise à disposition des documents et la disponibilité avec laquelle ils répondent à nos demandes. Nous aimerions cependant pouvoir bénéficier lors de nos réunions d’une connexion internet (Wifi), ce qui faciliterait grandement notre travail.

Concernant les tableaux d’avancement, nous déplorons cette année encore de nombreux manquements :

  • certains établissements ne communiquent toujours pas les procès-verbaux de CPE, ou transmettent des relevés de décision si sommaires que la compréhension peut en être erronée, alors que la circulaire de gestion demande explicitement des procès-verbaux précisant l’appartenance des membres de la CPE, et détaillés lorsqu’il s’agit d’éclairer un débat ou un vote ; sans vouloir stigmatiser, il semble que de grosses universités parisiennes persistent dans ce sens, mais ce ne sont pas les seules,
  • pire encore, certains établissements envoient les dossiers des agents proposés après la préparatoire,
  • trop de dossiers contiennent des informations insuffisantes, notamment sur le parcours de l’agent : est-il par exemple devenu ingénieur d’études par liste d’aptitude, ou par concours – interne ou externe ?
  • enfin, les collègues déplorent souvent un manque d’information et de transparence mais aussi un manque de considération de la part de certaines hiérarchies (ce qui peut être perçu à la lecture de certains rapports d’aptitude). Cela est d’autant plus dommageable dans une période où le blocage des salaires des fonctionnaires se fait durement ressentir, et où les promotions apparaissent comme la seule possibilité de progression salariale, voire de simple maintien du pouvoir d’achat.

Nous dénonçons aussi une fois encore la stratégie de certains établissements – surtout parmi ceux qui ont un fort contingent de promouvables –, qui consiste à classer au premier rang des dossiers de qualité moyenne, les meilleurs dossiers répondant le mieux aux critères étant relégués après, spéculant sur le fait qu’on ne puisse pas leur refuser la promotion vu la qualité du dossier.

Doit-on continuer à accepter l’ensemble de ces dérives ou bien faut-il mettre un coup d’arrêt pour revenir à des pratiques plus conformes ?

Concernant les agents des rectorats, des inspections académiques et des établissements publics locaux d’enseignement, même si nous pouvons nous réjouir de constater que des groupes de travail ont été mis en place et des comptes rendus ont été fournis, ce n’est pas encore le cas partout. Nous réitérons notre demande d’une structure paritaire élue au même titre que les agents des établissements d’enseignement supérieur.

Enfin, nous devons aussi mettre en avant le problème des grilles et des différences de durée entre les échelons des 2ème et 1ère classe. Ainsi suite à une promotion en 1ère classe, certains agents peuvent se retrouver à avoir un indice inférieur à celui qu’ils auraient eu s’ils avaient simplement « attendu » de changer d’échelon en 2ème classe (nous avons eu le cas par exemple d’un agent à proximité de la retraite et qui a refusé l’an passé sa promotion pour éviter une perte de salaire).

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : 01 55 82 76 28 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Couriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr