La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Les dossiers > Enseignement supérieur > Formation des personnels de l’éducation : une autre réforme est possible (...)

Formation des personnels de l’éducation : une autre réforme est possible !

jeudi 2 mai 2013

La FERC CGT est attentive aux transformations qui affectent et déprécient, depuis de nombreuses années, la formation professionnelle des personnels enseignants, conseillers principaux d’éducation (CPE) et conseillers d’orientation-psychologues (COP).

Les réformes de Vincent Peillon (Éducation nationale) et de Geneviève Fioraso (Enseignement supérieur et Recherche) qui fondent conjointement les futures Écoles Supérieures du Professorat et de l’Éducation (ESPE) permettent de revenir en partie sur la réforme imposée sous la présidence Sarkozy qui remettait en cause le principe même d’une formation professionnelle. Avancée partielle et minimale car l’amélioration annoncée ne crée pas encore les conditions d’une formation correcte des enseignants.

Les personnels, autant que leurs formateurs, restent également préoccupés par une réforme précipitée qui s’est affranchie d’une discussion approfondie avec l’ensemble des professionnels concernés pour définir, par exemple, les conditions de mise en place de projets de Masters pour la préparation aux concours.
Cette précipitation était manifeste, début avril 2013, lors de la parution d’une note du ministère qui ne citait même pas les ESPE !

Pour la FERC CGT, cette réforme de la formation des enseignants manque, comme les lois d’orientation qui la portent, d’une ambition rompant résolument avec les orientations antérieures. Elle comporte des incohérences et des imprécisions qui vont mettre en difficulté les étudiants, les personnels, les ESPE et les universités. La formation
didactique et pédagogique reste superficielle et les défauts majeurs du dispositif précédent demeurent : une première année de Master centrée sur le concours et une deuxième année de Master, privilégiant l’adaptation à l’emploi, donc très difficilement gérable.

Le gouvernement ne résoudra pas la crise du recrutement avec cette réforme.

Pour la FERC CGT ce n’est pas seulement la question catégorielle de la formation des agents qui est en cause mais bien le projet de société pour l’éducation et la formation sur lequel elle repose : la formation des personnels de l’éducation, et des enseignants en particulier, constitue le fondement du projet d’école républicaine, laïque et émancipatrice que porte la CGT.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr