Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Menu ☰ Je me syndique ! Éspace militant

Accueil > Syndicats > Île de France > CNAM

Site web du syndicat CGT FERC Sup du CNAM

RCE au Cnam : La direction s’obstine. Rassemblement lundi 16 juillet 2012 à 17h15

jeudi 12 juillet 2012

Paris, mercredi 11 juillet 2012

FERC-Sup CGT, Snesup-FSU, SUD-Education, SNPREES-FO
Responsabilités et Compétences Elargies au Cnam
La direction s’obstine

Le conseil d’administration du Cnam a été re-convoqué le lundi 16 juillet 2012 à 17h30.
Le point sur les RCE a été remis à l’ordre du jour malgré notre demande de retrait.

La direction du Cnam reste muette sur la situation conflictuelle.
La Ministre reste muette sur notre courrier.

Nous appelons tous les personnels à se rassembler
Lundi 16 juillet 2012 à 17h15
Le lieu du CA n’est toujours pas défini :
nous vous tiendrons informés, tenez-vous prêt !

Voilà le résultat des RCE sur les universités.

« Près d’un quart des universités sont en situation de grave déficit...

Les présidents d’université, en plein préparatifs de la rentrée 2012, sont inquiets pour leurs finances et préfèrent prendre les devants avant les arbitrages budgétaires.

Dans son audit rendu public lundi 2 juillet, la Cour des Comptes pointe un manque de 120 millions d’euros dans le budget de l’enseignement supérieur, dont 88 millions d’euros pour financer les bourses aux étudiants. Le solde est lié à la sous-estimation des frais de personnels des universités.

Selon nos sources, près d’un quart des 80 établissements affichent un déficit pour 2011, qui risque de se reproduire en 2012. Leur budget est particulièrement tendu et ils disposent d’une trésorerie d’un montant proche ou inférieur à un mois de fonctionnement, au-dessous du seuil prudentiel.

La loi de 2007 sur l’autonomie a confié aux universités la gestion de la totalité de leur budget, masse salariale comprise, couvert à 90 % par une dotation de l’Etat. Mais deux années consécutives de déficit les exposent à une mise sous tutelle du recteur. Pour les universités, il est donc vital que l’Etat évalue correctement leurs besoins, afin d’éviter l’apparition de déficits chroniques…. »

Isabelle Rey-Lefebvre, Extrait de l’article du Monde du 6 juillet 2012

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : +33 155 82 76 28 - Fax : +33 149 88 07 43 - Courriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr - Édition