La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Syndicats > Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine > Université de Strasbourg > Informations relatives à l’action menée contre la circulaire GUEANT

Informations relatives à l’action menée contre la circulaire GUEANT

mercredi 14 mars 2012

Rappel des faits :

  • Le durcissement de la circulaire GUEANT relative à l’accueil des étudiants étrangers a provoqué, depuis le 1er janvier 2012, onze demandes d’expulsion d’étudiants étrangers, toutes nationalités confondues et en plein cursus universitaire (chiffre doublé, voire triplé par rapport à 2011).
  • La politique aveugle menée par le Préfet du Bas-Rhin concernant la mise en œuvre de non-renouvellement de titres de séjour sur présentation, entre autres, de leur relevé de notes et le refus de délivrance d’autorisation de travail. Cela représente 600 étudiants étrangers.
  • L’interpellation d’un étudiant d’origine guinéenne de sa chambre dans une résidence universitaire strasbourgeoise, délogé manu militari par la police avec l’accord de Christian CHAZAL, directeur du CROUS, avant d’être expulsé.

Ces faits alarmants ont conduit l’intersyndicale de l’Université, dont le SES-CGT, à réagir très rapidement en demandant un entretien auprès du président Alain BERETZ. Son soutien fut inconditionnel et a accepté de mettre en place une cellule de veille (composée de personnels, représentants syndicaux dont le SES-CGT, syndicats étudiants, associations) afin d’assurer un meilleur suivi des étudiants étrangers (la 1ère réunion de travail aura lieu le jeudi 15 mars). Une politique de communication et de prévention sera également menée dès la rentrée universitaire prochaine.

L’intersyndicale a à nouveau demandé une entrevue avec la présidence afin d’obtenir leur soutien pour la mobilisation du jeudi 8 mars (arrêt de travail d’une heure et manifestation devant le CROUS et la préfecture du Bas-Rhin). Soutien confirmé d’Alain BERETZ par son message adressé à tous les personnels le mercredi 7 mars.

Le 8 mars, quelques 500 personnes se sont réunies sur le parvis de la faculté de Droit. Le rassemblement a été précédé d’une conférence de presse avec les organisations syndicales, dont le SES-CGT. Le cortège est allé jusque devant le parvis du CROUS, s’est arrêté, a hué et sifflé sous la fenêtre de son directeur, Christian CHAZAL, demandant sa démission.

En fin de parcours, devant la Préfecture, une délégation de sept porte-paroles des syndicats et associations étudiantes a été reçue par 2 sous-préfets (le directeur de cabinet et le secrétaire général). Les points essentiels de cet entretien :

  • Une écoute attentive de nos revendications, analyses, qui seront communiquées au préfet mais aussi au ministère.
  • Une reconnaissance d’améliorer les démarches administratives (traitement des dossiers, délais écourté de la délivrance des cartes de séjour, accueil plus chaleureux, meilleure information aux étudiants étrangers).
  • Une réflexion est menée actuellement par le préfet sur la mise en place d’une passerelle/relais entre la préfecture et la direction de l’Université de Strasbourg (d’où l’importance de la mise en place de la cellule de veille).
  • Une instance de dialogue pour traiter les cas difficiles, notamment sur la question de la réorientation.

L’intersyndicale, dont le SES-CGT, restera vigilant et continuera à se battre afin que nos étudiants étrangers puissent être bien accueillis, étudier en toute sérénité, avoir les mêmes droits de réussite qu’un étudiant français.
Nous devons continuer à être une terre d’accueil pour la richesse que nous apportent la diversité des cultures, des savoirs et le respect de la charte des droits de l’homme.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr