Ce navigateur ne supporte pas CSS Grid layout !

Pour un Service public national d’Enseignement supérieur et de Recherche, laïque, démocratique et émancipateur

La CGT des établissements d'Enseignement supérieur et de Recherche

Préavis de grève du 10 au 15 décembre 2018

Signez nos pétitions !

Menu ☰

Accueil > Les dossiers > Luttes en cours > Enseignement supérieur et recherche > 26 mai et 13 juin : On sera là !

26 mai et 13 juin : On sera là !

mercredi 20 mai 2009

La loi « LRU » n’a pas fini de mettre les personnels dans la rue.

Les milliers de manifestants qui l’ont combattue le savent bien : elle constitue une offensive sans précédent contre l’intégrité nationale d’une politique de service public répondant aux besoins de la population, dans l’égalité et l’indépendance.

Sa logique même est perverse et tend à renforcer comme jamais la concurrence entre établissements, l’élitisme, la rentabilité financière et la gestion managériale locale des personnels.

Ses conséquences concrètes ? Elles sont au centre des craintes des personnels et se mesurent aisément à la lecture du décret statutaire des enseignants-chercheurs qui vient d’être publié, exemple-type de ce qui nous attend tous : les garanties statutaires nationales ont été allègrement massacrées par le Ministère.

Le tout-pouvoir au localisme s’est à peine modulé par des soi-disant « reculs » qui laissent pourtant la logique de la loi intacte.

Pour le gouvernement, les choses doivent aller vite et l’Enseignement Supérieur doit en finir rapidement avec des garanties nationales considérées aujourd’hui comme exorbitantes,

  • pour les étudiants
    Exit le cadre national des diplômes,
    Bonjour les diplômes de bassin d’emplois ou directement liés à la demande patronale,
    Exit les connaissances universelles,
    Bonjour l’employabilité,
    Exit la démocratisation,
    Bonjour la sélection et l’élitisme.
  • pour les personnels.
    Exit les fonctionnaires,
    Bonjour les contractuels et l’externalisation
    Exit le cadre national des salaires et des
    rémunérations,
    Bonjour les primes à la tête du client,
    Exit l’égalité de traitement et des carrières
    Bonjour l’évaluation liée aux résultats individuels.

La logique de la performance et du résultat se veut universelle et gouverner tous les actes de gestion, désormais aux mains de Présidents omnipotents. C’est le modèle de l’entreprise capitaliste qui nous est
appliqué,

Exit tout souci de service public,
Exit les garanties d’Etat...
Bonjour l’autoritarisme et l’inégalité de traitement.
Bonjour aussi la répression pour les personnels engagés depuis 16 semaines dans l’action pour le retrait de la loi « LRU » et ses retombées.

Pour la FERC Sup CGT, c’est le retrait de cette loi et le développement d’un Enseignement Supérieur démocratisé, égalitaire, animé par des personnels respectés, dotés de garanties les plus fortes et dont les orientations et le fonctionnement seraient le fruit d’un engagement large de la communauté universitaire et non d’une équipe de technocrates et de managers.

Le 26 mai et le 13 juin
manifestations interprofessionnelles unitaires seront l’occasion de réaffirmer notre détermination et notre volonté de ne pas renoncer, quelles que soient les formes de luttes que nous choisissions d’adopter dans l’avenir.

Télécharger le tract pour les 26 mai et le 13 juin

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : 01 55 82 76 28 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Couriel : ferc-sup@ferc.cgt.fr