La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Accueil > Les dossiers > Luttes en cours > Enseignement supérieur et recherche > Intersyndicale ESR : Poursuivre avec obstination

Intersyndicale ESR : Poursuivre avec obstination

vendredi 10 avril 2009

Après 10 semaines de mobilisation dans les établissements d’enseignement supérieur et de recherche, les personnels et les étudiants ne baissent pas les bras. Ils continuent à se
mobiliser. En témoignent les manifestations du 8 Avril, les rondes des obstinés à Paris et en province, etc.

Le gouvernement a dû concéder quelques mesures comme le financement des 225 postes supprimés au budget 2009 dans l’enseignement supérieur sous forme de crédits ou l’annonce
de l’absence de gel d’emploi dans l’enseignement supérieur en 2010 et 2011, la répartition 50-50 des promotions des enseignants-chercheurs entre le CNU et l’établissement , des épreuves de concours de recrutement des enseignants de 2010 comme en 2011 (mais pas l’année post concours), la remise au concours de postes de chercheurs des organismes gelés par les chaires. Mais il ne cède pas sur le coeur des revendications solidaires de la communauté scientifique et universitaire. Depuis le début, le mouvement s’oppose à la politique du gouvernement, mettant de plus en plus en évidence la nocivité de la loi LRU et du Pacte Recherche.

Il porte comme exigences :

  • le retrait du projet de décret sur le statut des enseignants-chercheurs et du projet de contrat doctoral,
  • le retrait de l’actuel projet de réforme de la formation et des concours des enseignants,
    ainsi que l’ouverture de négociations pour une tout autre réforme
  • la restitution des emplois supprimés ; la définition d’un plan pluriannuel de créations d’emplois,
  • l’arrêt du démantèlement des organismes de recherche.
    Bien au contraire, le gouvernement tente de susciter des tensions entre étudiants et personnels et d’instrumentaliser la question des examens du semestre pour affaiblir la mobilisation. C’est le gouvernement qui porte la responsabilité de la poursuite du mouvement.

Les organisations sous signées dénoncent la brutalité de la répression visant les personnels et les étudiants, qui a déjà conduit à plusieurs blessés et fait peser de lourdes menaces sur certains manifestants. Elles s’opposent aux violences qui se produisent dans les universités.

Les organisations sous signées appellent à poursuivre la mobilisation. D’ores et déjà, elles invitent tous les personnels de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche à :

  • participer aux rondes des obstinés, en impulser dans toutes les villes universitaires
  • investir l’espace public le mardi 28 avril (cours publics, initiatives diverses comme des lectures de livres, des projections de films, rassemblements, manifestations, ...)
  • envoyer des délégations à la manifestation du 28 avril au contre-sommet de Louvain au moment de la conférence européenne ministérielle pour « évaluer les progrès accomplis et les nouvelles mesures à mettre en place » dans le cadre du « processus de Bologne » sur l’enseignement supérieur-recherche
  • préparer dès à présent la participation massive de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche dans les manifestations du 1er Mai à Paris et en province.

Le 10 avril 2009

Signataires :
FSU (SNESUP - SNCS - SNEP - SNASUB) ;
CGT (SNTRS - FERC Sup) ;
SGEN-Recherche-EPST ;
Solidaires (Sud Recherche EPST - Sud Education) ;
SLR ;
SLU ;
UNEF

Télécharger le communiqué (pdf)

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr