La CGT des établissements d’enseignement supérieur et de recherche

Universités de Grenoble

mardi 27 janvier 2009

500 personnes étaient rassemblées au plus fort de la réunion dans l’amphi WEIL.

Le consensus est clairement établi contre l’ensemble des mesures gouvernementales touchant l’enseignement supérieur et la recherche :

  • budgets en trompe l’œil ;
  • suppressions de postes ;
  • réforme du statut des enseignants-chercheurs ;
  • projet de prime de Fonction et de Résultats(PFR pour les personnels BIATOSS ;
  • réforme de la formation des enseignants (mastérisation) ;
  • mise en place du contrat doctoral ;

Pour faire aboutir nos revendications :

  • augmentation des budgets et affectation des moyens nécessaires à l’exercice de nos missions (créations de postes) ;
  • retrait du projet de réforme du statut des EC ;
  • retrait de la mastérisation, moratoire d’un an et ouverture de négociations sur la formation des enseignants ;
  • refus du dispositif de PFR et de la loi sur la mobilité ;

Les personnels et étudiants sont très mobilisés et ont votés à une écrasante majorité les points suivants :

  • non remontée des maquettes sur les universités de l’académie, et interpellation des conseils en ce sens ;
  • dans le cadre de la grève administrative, rétention des notes et non-tenue des jurys d’examen ;
  • appel à participer massivement à la journée du 29 ;
  • bilan de la journée nationale d’action du 29 janvier, pour envisager les conditions d’une grève reconductible à partir du 30.

L’AG interU d’hier s’est également prononcée contre toute intervention policière sur le campus et dans nos établissements.

La « grande braderie de la recherche et de l’enseignement supérieur » organisée l’après-midi en ville a été une réussite, et a notamment eu un bon écho médiatique.

CGT FERC Sup - 263 rue de Paris - Case 544 - 93515 Montreuil Cédex - Tél. : (33) 01.55.827.628 - Fax : (33) 01.49.88.07.43 - Mél : ferc-sup@ferc.cgt.fr